topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/10/2008

Grand Dieu nous te bénissons!

Photo-0059.jpg"Sois glorifié, loué", "Merci Seigneur", tel est le cri des cœurs du peuple de Dieu dans l'abondance. "Oh Père, si tu ne fusses là...", "Tu es vraiment vivant !" "La terre entière témoigne de ta magnificence", autant de termes si poétiques que séduisants qui traduisent au mieux le sentiment du moment, la grande joie de l'exaucement ou du sentiment d'avoir échappé à un drame duquel d'autres n'ont pas été épargné ou encore simplement même d'avoir pu trouver son pain quotidien.

Seulement, ce sentiment se transforme trop vite souvent en amertume dès que d'autres tournures font place aux précédentes "bénédictions". Ca devient très vite dans ce cas, le Dieu souverain pour les plus tendres, le Dieu de l'incompréhension, du bizarre et de...l'injustice! pour d'autres. Ah oui, oubliés ces temps glorieux de réjouissances, place à l'adversité très mal comprise par le chrétien.

Christ dit en Jean 8:31, Si vous demeurez en moi, alors vous êtes mes disciples. Un disciple par définition suit le maître en tout temps. Mais aussi tout le temps. Nuance de taille dans la sémantique. Le verbe DEMEURER lui, fait appel à une notion plutôt prolongée du temps. Dans l'évolution et nous y reviendrons, il y a ETRE, RESTER et enfin DEMEURER. Trois étapes qui qualifient souvent la croissance du chrétien.

Le disciple qui demeure ne fonctionne plus par émotion et émotivité. Le livre de proverbes nous enseigne à ce propos que l'ami aime en TOUT temps et dans le malheur, c'est là même qu'il se montre plutôt un frère (Prov 17:17a) La relation du disciple avec le maître devient une relation d'ami mutuels selon Jean 15:14,15.

L'ami ne lâche pas dans la difficulté, ne maudit pas dans la difficulté, ni n'abandonne, mais renforce sa confiance en l'autre en s'appuyant sur lui. Souvenons nous des faveurs de Dieu et qu'elles constituent des réserves psychologiques d'énergie pour nos âmes au temps de l'endurance.

Dieu nous aide!